La goutte et l’alcool: attention danger

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Les recherches en médecine ont révélé qu’une consommation excessive d’alcool serait à l’origine de la goutte. En effet, la goutte est l’une des maladies inflammatoires les plus connues au monde. Sa principale cause est l’augmentation de l’acide urique contenu dans le sang, due à une forte consommation d’alcool.

Ainsi, Il s’agira dans cet article d’établir le lien entre la goutte et l’alcool puis de ressortir les risques encourus à cause d’une trop forte consommation d’alcool.

La goutte et l’alcool: attention danger

La goutte et l’alcool : quel lien ?

La goutte est une inflammation articulaire. Elle se manifeste généralement sur le gros orteil ou encore dans certaines extrémités de l’articulation humaine.

Elle est causée généralement par une augmentation de l’acide urique (une substance qui a toujours existé dans le corps humain). La quantité normale recommandée est de 70 milligrammes. De ce fait, la goutte est causée lorsqu’il y a croissance du taux d’acide urique.

En effet, les reins ne peuvent plus filtrer correctement cette trop grande quantité. Elle se dirige donc vers les articulations en formant des cristaux. Ce sont ces derniers qui provoquent les douleurs et les inflammations.

Quant à l’alcool, il est connu en tant que produit de grande consommation. Reconnu pour ses propriétés et ses ingrédients de fabrication, l’alcool joue un rôle très important dans la manifestation des crises de goutte.

En effet, l’alcool contient une substance appelée : purine. Elle se localise dans la levure contenue dans plusieurs types de boissons alcooliques. La purine est une substance chimique qui, en dégradation, favorise une croissance du taux d’acide urique. C’est justement cette croissance qui engendre l’apparition de goutte ou encore les crises de goutte.

Inflammation des articulations : les risques et les dangers liés à la consommation abusive d’alcool

Il existe un réel danger dans la consommation excessive d’alcool. Comme vous pouvez le constater, le facteur essentiel de la croissance du taux d’acide urique est bien la purine (substance chimique contenue dans l’alcool). Les conséquences de l’augmentation du taux d’acide urique sont évidentes. Une manifestation de la goutte et dans certains cas plus graves, des déformations des articulations, pouvant conduire à une intervention chirurgicale.

Les séquelles d’une goutte aiguë peuvent durer toute la vie. Il est très dangereux de négliger ce type d’inflammation. La goutte est une maladie très douloureuse et très gênante. Les risques de contracter cette maladie sont deux fois plus élevés pour les personnes adeptes à la consommation abusive de tous types de boissons alcoolisées. De ce fait, toute consommation excessive d’alcool est à proscrire.

Conseils et préventions contre la goutte

Il est effectivement possible de guérir de la goutte. Le diagnostic se faisant de façon générale par la prise de sang, une analyse déterminera le taux d’acide urique contenu dans le sang. Le traitement de la goutte se fait principalement par soins auto administrés ou par la prise d’anti-inflammatoires. En cas d’augmentation du taux d’acide urique, il faut immédiatement prendre les précautions suivantes :

  • stoppez immédiatement toute consommation d’alcool ;
  • privilégiez les nourritures faibles en purine ;
  • consommez régulièrement des fruits et légumes.

En cas de douleur excessive, vous pouvez appliquer de la glace sur vos articulations touchées. Surtout, consultez un médecin spécialiste ou un podologue, pour un traitement efficace de la maladie. En définitive, il apparaît clairement que la goutte et l’alcool ne font aucunement bon ménage. Le danger étant réel, il est préférable de s’abstenir de toute consommation abusive d’alcool.


Lisez aussi:

Crise de goutte: quel remède de grand mère ?

Quelle eau boire quand on a de l’acide urique ?